Quand le sport s’engage !

Souvent décrié pour sa gabegie financière, l’industrie du sport se tourne peu à peu vers des engagements sociétaux pour s’impliquer plus dans la vie citoyenne. Mais comment les professionnels du secteur prennent ce tournant solidaire ? Faisons le point.


L’industrie du sport s’engage

On constate depuis quelques années un virage de l’industrie du sport vers l’engagement, dans les domaines de l’écologie et du développement durable, ou vers plus d’inclusion.

Un engagement local

« Le sport doit surtout rester un exceptionnel moyen d’éducation, un précieux facteur d’épanouissement, (…) de santé, (…) de promotion humaine et sociale. »

Maurice Herzog

Pour sortir du “Sport Business”, les Clubs de sport français cherchent donc à avoir une image d’acteurs citoyens engagés, plus accessibles. Avec certes un peu de retard sur leurs homologues européens ou outre-Atlantique où l’engagement dans des pratiques RSE s’est fait bien plus tôt. Comment prendre en marche le train de l’ESS (économique sociale et solidaire) ?

Des initiatives fleurissent

Beaucoup d’équipes de sport mettent en avant des démarches plus responsables et solidaires comme : 

  • La création de Fondation(s) : celle du club de foot de Paris Saint Germain par exemple a pour vocation d’aider les enfants défavorisés ou malades…

  • L’Agenda 21 mise en place par le Racing Club de Narbonne (Rugby) autour de 15 engagements concernant les volets sociétaux, économiques et environnementaux. 
  • La Charte du Sport responsable, lancée par Generali France (13 fédérations sont signataires) qui récompense chaque année des clubs sportifs amateurs et professionnels ayant fait preuve d’initiatives responsables (mixité, accessibilité, insertion, gestes éco-responsables…). 

Demande de label "Développement durable, le sport s'engage®" -

  • Le Label « Développement durable, le sport s’engage » qui atteste de l’exemplarité de la démarche d’un club au regard de « l’Agenda 21 du sport français » et de la « Charte du sport français pour le développement durable ». 

Comment communiquer différemment ? 

En premier lieu, en sortant des sentiers battus du marketing du sport traditionnel ! 

Un marketing sportif plus authentique

La crise sanitaire a bouleversé le secteur du sport, le poussant à adopter de nouvelles stratégies de communication plus dans l’ère du temps, associant éthique et simplicité.

À l’image de la marque Asics et son challenge solidaire #UnitedWeRun qui associe habilement sport et solidarité. Le but : atteindre 1 000 000 de kilomètres de running et reverser l’argent récolté à la Fondation de France pour la recherche contre la Covid-19.

Seconde alternative : le crowdfunding sportif et solidaire

La plateforme GlobeDreamers travaille régulièrement avec la Fondation Decathlon pour aider les jeunes des quartiers à se mettre au sport. Mais elle accompagne aussi :

  • les porteurs de projets axés sport : elle les met en contact avec des marques de sport voulant mettre en avant leurs investissements sociétaux, environnementaux ou éducatifs ;
  • les professionnels du sport pour les aider à s’engager et à communiquer intelligemment et différemment que via le marketing classique.

Autant de pistes à explorer pour votre marque ou votre association sportive ! 

Ces publications peuvent vous interesser aussi